Des nouvelles du jour

Installation - Écrans LCD, châssis métallique - 2010
Flavien Théry avec la collaboration de Fred Murie

Des nouvelles du jour est un vitrail numérique qui propose de regarder le monde extérieur à travers des flux d’informations. Cette pièce est composée d’écrans LCD translucides et interprète des titres d’informations en continue pour créer un magma coloré filtrant la vue sur l’extérieur.

Cette pièce a été produite par la Galerie Ars Longa et Arcadi en 2010. Elle a été exposée en mai à la Galerie Ars Longa, à Paris, et en novembre au Carré Amelot, à La Rochelle pour l'exposition intervalles2.

La lumière est le vecteur de la majeure partie de l’information en provenance de notre environnement, du plus proche au plus lointain. Sans elle, comment nous faire une représentation du monde ? La fenêtre est ainsi la parfaite métaphore de l’oeil, en tant qu’interface entre nos univers intérieurs et le monde. Les vitraux gothiques avaient, eux, pour fonction de transformer la lumière du jour en lumière spirituelle, en la chargeant d’un message-image, faisant entrer la présence divine dans les églises. Mais aujourd’hui que dieu a deserté nos consciences, quel message, quelle foi nous permet encore de vivre ? Foi en un progrès ? Foi en l’humanité ? Notre dépendance vis à vis de l’information sous toutes ses formes trouve-telle son origine dans la perte de cette « présence » ? Faut-il voir dans l’écran numérique, désormais omniprésent, l’équivalent technologique d’un vitrail qui pourrait délivrer tous les messages, promettant une connaissance universelle et instantanée, nous reliant ainsi à une nouvelle entité supra-humaine ?

Le projet : Des nouvelles du jour, entend donner une forme à ces interrogations par la création d’un vitrail électronique, composé de 4 grands écrans LCD, modifiés afin qu’ils deviennent transparents au regard, et assemblés en mur d’image par le biais d’une structure métallique évoquant les plombs utilisés pour l’assemblage des vitraux.

Intégré à l’architecture du lieu d’exposition, ce vitrail électronique constitue une véritable fenêtre, autorisant un regard sur l’exterieur (sur la réalité du jour, ici et maintenant), en même temps qu’il diffuse en temps réel des flux d’actualités internet, traduites sous une forme graphique par un cryptage algorythmique. Ces séquences décomposent la surface de la fenêtre, et par conséquent l’image de l’extérieur perçue à travers elle, en de multiples fractions ou formes colorées, à la manière des différentes pièces de verre qui constituent un vitrail. Cette installation provoque ainsi un téléscopage entre une réalité hyperlocale et une information globale, l’écran numérique changeant de statut pour passer à celui de filtre, nous offrant de voir littéralement le monde au travers de l’information. Mais il s’agit là d’une information dont le bavardage n’est plus lisible, ne conservant pour sens que celui de son actualisation en temps réel, nous reliant au présent de l’humanité entière, et actant de notre appartenance à celle-ci.

Voir le jour… Avoir enfin des nouvelles du jour, de cette lumière qui nous dit, si nous parvenons à l’entendre, que nous sommes si intensément vivants…

 

Fiche technique :

  • 4 écrans LCD sur châssis métallique 200x120 cm
  • Ordinateur et splitter
  • Microphone
  • Structure d’habillage selon le lieu (cloison, coffrage, ...)

Flavien Théry crée des objets et installations qui sont autant de dispositifs autorisant un travail de sculpture de la lumière. Celle-ci est envisagée comme une réalité partagée entre un phénomène indépendant et notre propre conscience. Elle est signe de présence, aux sens matériel et temporel, d’une énergie rendue visible, constituant une image du vivant : « ce qui peut s’éteindre ». flavienthery.free.fr